CER Jean Louis PERCETTI

Le Conseil supérieur de l’éducation routière a défini l’ensemble des critères de qualité relatifs à la qualité des actions de la formation professionnelle continue.

Ces critères ont été retenus dans le cadre du label « qualité des formations au sein des écoles de conduite » dont certains doivent obligatoirement apparaître sur le site Internet.

Ce label est gratuit et repose avant tout sur une démarche volontaire des écoles de conduite et des associations agréées qui feront cependant l'objet de contrôles de la part des inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière (IPCSR) afin d'en vérifier le respect.

Le label autorise l’auto-école à proposer

✔️ La formation complémentaire « postpermis »
✔️ La formation boîtes manuelles de 7 h suite au permis de conduire en boîte automatique
✔️ La formation de 7 h pour la conduite d’un véhicule attelé à une remorque

Les engagement de l’auto-école labellisée

✔️ Des offres et tarifs transparents
✔️ Une équipe pédagogique qualifiée et des formations de qualité
✔️ Un accompagnement personnalisé
✔️ Une école évaluée par ses élèves
✔️ Une sécurité financière

Téléchargements



Label qualité

Critère 1 : Les conditions d'information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus.

1.1 • Souscrire à un dispositif de garantie financière
Nous pouvons vous remettre, sur simple demande, le bilan annuel de nos résultats & taux de réussite par formation ainsi que le nombre moyen d'heures de formation correspondant aux taux de réussite en première et en deuxième présentation.

Document(s) à télécharger :

Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent, indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les conducteurs débutants représentent une part importante des tués et des blessés sur la route. Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité, et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.
Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante pour lequel votre formateur, enseignant diplômé de la sécurité routière, saura vous guider.

Cette formation est organisée en deux parties : La formation théorique, axée sur l’apprentissage des 11 thèmes et la formation pratique.


LA FORMATION THEORIQUE

Elle est axée sur les 11 thèmes suivants :

1 La signalisation

2 Les priorités

3 Les règles de circulation

4 Croisements et dépassements

5 Arrêt et stationnement

6 Visibilité éclairage

7 Eco conduite éco mobilité

8 Tunnels et passages à niveau

9 Partage de la route

10 Prise de conscience des risques notions diverses

11 Eco-mobilité

Les thèmes seront traités au cours des stages encadrés par un enseignant. Des tests visant à vérifier, compléter et évaluer les connaissances sont régulièrement dispensés. L’établissement propose des entrainements réguliers sur tablette, dans les mêmes conditions qu’à l’examen.

L’examen théorique

La formation sera validée par l’Examen Théorique Général composé d’une série aléatoire de 40 questions. Les élèves reçus ne doivent pas dépasser les 5 fautes. Il se déroule dans les locaux d’un opérateur agrée moyennant 30€. Le résultat est connu par mail dans la journée.


LA FORMATION PRATIQUE

Elle est axée sur les bons comportements du conducteur afin de ne mettre en danger ni sa propre sécurité ni celle des autres. Les formateurs s’appuient sur un référenciel commun, le REMC, et dispensent leur cours de manière à valider les 4 compétences globales :

  1. Assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales
  2. Utiliser un véhicule à moteur de façon autonome, rationnellement et en sécurité
  3. Préparer ses trajets et conduire le véhicule dans les situations de circulation simples ou complexes
  4. Prendre en compte les facteurs entraînant une dégradation du système homme/véhicule/environnement, prendre les décisions qui permettent d'y faire face, mettre en œuvre les mesures préventives.

L’examen pratique :

Il valide cette formation par une évaluation des compétences.

  • La connaissance et l'utilisation des commandes ;
  • La prise d'information ;
  • L’adaptation de l'allure du véhicule aux circonstances de la route ;
  • L’application de la réglementation ;
  • La communication avec les autres usagers ;
  • Le partage de la chaussée ;
  • Le respect des distances de sécurité.

L'examinateur évalue en outre l'autonomie et la conscience du risque du candidat. Pour être reçu à l'examen, le candidat doit obtenir au moins 20 points sur 30.
L'expert réalise un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l'expert et le candidat peut s'instaurer au cours de l'épreuve.


Critère 2 : L'identification précise des objectifs des prestations proposées et l'adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations.

2.1 • Définir un programme détaillé pour chaque catégorie de formation
2.3 • Soumettre à chaque élève une proposition détaillée et chiffrée de la formation proposée

Critère 3 : L'adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d'accueil, d'accompagnement, de suivi et d'évaluation mises en oeuvre.

3.2 • Organiser le suivi pédagogique des élèves
3.3 • Procéder à des évaluations en cours et en fin de formation
3.4 • Établir une procédure permettant de favoriser l'engagement des élèves, de prévenir les abandons
3.5 • Mettre en place des modalités de suivi dans le cas de formations financées en tout ou partie par une entreprise à destination de salarié(s)

Critère 4 : L'adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d'encadrement aux prestations mises en oeuvre.

4.1 • Disposer de moyens pédagogiques en adéquation avec l'offre de formation
4.2 • Établir une liste à jour des enseignants
4.3 • Désigner un ou des référent(s) pédagogique(s)
4.4 • Nommer une ou des personne(s) chargée(s) des relations avec les élèves
4.5 • Désigner un ou plusieurs référent(s) handicap

Critère 5 : La qualification et le développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en oeuvre les prestations.

5.1 • Mettre en place la formation continue des enseignants
5.2 • Dans le cadre d'une prestation de service ou de la sous-traitance, mettre en place un suivi des formations continues de ces enseignants
5.3 • Faire accompagner l'élève par un enseignant de la conduite

Critère 6 : L'inscription et l'investissement du prestataire dans son environnement professionnel.

6.1 • Mettre en place une veille sur les évolutions réglementaires liées au code de la route et diffusion auprès du personnel
6.2 • Mettre en place une veille sur les évolutions des compétences, des métiers dans le secteur de l'éducation routière et diffusion auprès du personnel
6.3 • Mettre en place une veille sur les évolutions pédagogiques et technologiques applicables dans le champ des écoles de conduite et des associations et diffusion auprès du personnel
6.4 • Si l'école de conduite ou l'association fait appel à un sous-traitant, décrire les modalités mises en place lui permettant de s'assurer du respect de la conformité au présent référentiel

Critère 7 : Le recueil et la prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées.

7.1 • Utiliser en priorité un site Internet pour mesurer la satisfaction des élèves
7.2 • Mettre en place des modalités de recueil des appréciations des financeurs et de l'équipe pédagogique